Quoi, un BLOG ?!

Le but de celui-ci n'est pas de battre des records de fréquentation mais d'éviter, au maximum, de sombrer dans la xyloglossie texte
De toute façon, ne vaut t'il pas mieux échanger avec une poignée de personnes éduquées que se taper les dégoisements d'une horde d'ignares ?


FESSEBOOK vous propose des articles avec, en complément, des "coups de gueule" (colonne de droite) dans lesquels l'actualité y est moins brûlante, mais où vous y trouverez amplement matière à cogiter.

Fuite en avant.


Vous n'avez pas manqué de voir l'un de ces dessins animés de Tex Avery où un 'vil coyote' emporté par son élan franchit le bord d’une falaise et poursuit sa course quelques instants dans le vide avant de mordre la poussière.
Les politiques d’austérité imposées aux pays européens par l’Allemagne, la Banque centrale européenne, et - avec un enthousiasme déclinant - le Fonds monétaire international (FMI) ainsi que la Commission européenne, ont-elle atteint ce point où le coureur, comprenant soudain qu’il n’a plus rien sous les pieds, jette un regard éperdu avant de plonger ?  L'image semble des plus réalistes et accompagne ce sentiment, chaque jour un peu plus présent, que l’on va droit dans le mur en continuant à clamer "pour l’instant tout va bien" !
Le dogme est tellement installé parmi nos « élites » que le moindre début de commencement de suggestion permettant d’envisager une alternative est immédiatement jugée hérétique.
Il en va ainsi de l’inflation,présentée comme le mal absolu depuis Friedman et consorts. Et pourtant, deux points et demi de plus que le taux cible de 2% représenterait  près de 45 MD€ ce qui permettrait  le financement d’un déficit de même ampleur (Ce n’est pas moi qui le dit mais Bruno Moschetto, professeur de sciences économiques à HEC ).  Et il ajoute « Il est encore temps de procéder à cet ajustement salvateur avant que l'effet des plans d’austérité ne transforme les résignés  en indignés et les indignés en insurgés ! »
sources: 
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/26/l-inflation-concertee-seule-solution-pour-sortir-de-l-impasse_1796089_3232.html